Retour

Le projet de loi de finance 2019

PARTAGER

L'entrée en vigueur du prélèvement à la source au 1er janvier 2019 ne remet pas en cause les obligations déclaratives des contribuables au titre de leurs revenus 2018.

En effet, c'est à partir de ces déclarations que l'administration déterminera : 

  • Le montant du CIMR : le crédit d'impôt modernisation du recouvrement. C'est ce fameux crédit d'impôt qui viendra effacer l'impôt sur les revenus de 2018.
  • La part des réductions et crédits d'impôt afférents aux dépenses effectués en 2018, qui vous reste restituable.

Les principales mesures intéressants les particuliers seraient : 

  • Pour l'imposition des revenus 2018, les tranches du barème seraient relevées de 1,6%
  • Les contribuables ayant obtenus certains crédits et réductions d'impôts au titre de 2017 bénéficieraient d'un versement anticipé égal à 60% des ces avantages à partir du 15 janvier. Attention toutefois si vous ne pouvez plus prétendre à ces avantages fiscaux pour 2018. Il faudrait alors les rembourser fin 2019.
  • Les particuliers employeurs seraient dispensés de prélever la retenue à la source sur les rémunérations versées en 2019 à leurs salariés.

Le Cabinet d’expertise comptable De Roaldès a Toulouse – EURL Equilibre, fort de ses vingt années d’expérience dans la région toulousaine, vous renseigne, vous conseil, vous accompagne à chaque instant de la vie de votre entreprise.